Celui qui tombe

Compagnie Yoann Bourgeois
Acrobatie et danse en déséquilibre
Durée : 1h15
Pour adultes et enfants à partir de 10 ans
10 - 12 MAR

Dès 2016, SPRING, Festival des nouvelles formes de cirque en Normandie s’étend à la toute la grande Région. Le Cirque-Théâtre d’Elbeuf s’inscrit dans cette dynamique, et présente dans le cadre de SPRING Celui qui tombe, valse poétique du déséquilibre orchestrée par Yoann Bourgeois.

Tel un marionnettiste géant et espiègle, Yoann Bourgeois tire les ficelles d’un immense plateau de bois sur lequel six interprètes tentent de garder un semblant d’équilibre. La plateforme tangue et valse, avec douceur ou frénésie.

Les danseurs acrobates s’adaptent peu à peu, prennent possession de ce terrain de jeu périlleux. Tapis volant ou manège infernal, l’immense mobile pousse les six corps jusqu’aux limites de la chute, dans une chorégraphie du déséquilibre d’une étonnante harmonie.

Désorientés et ivres de vertiges, les personnages réussissent à trouver un élan commun, redoublent de prouesses acrobatiques surréalistes pour dompter ce sol qui ne cesse de se dérober.

Vidéos

Distribution

Conception et mise en scène : Yoann Bourgeois
Assisté de : Marie Fonte
Interprètes : Mathieu Bleton, Julien Cramillet, Marie Fonte, Dimitri Jourde, Elise Legros, Vania Vaneau
Régie générale : David Hanse
Régie plateau : Alexis Rostain
Régie lumière : Magali Larche
Régie son : Ben Marchand
Costumes : Ginette
Réalisation Scénographie : Nicolas Picot, Pierre Robelin et Cénic Constructions

Copyright : Géraldine Aresteanu


< Spectacle précédent Spectacle suivant >

Retour aux spectacles
Représentations
JEU 10 MAR 2016 à 19h30
VEN 11 MAR 2016 à 20h30
SAM 12 MAR 2016 à 20h30
Lieu : Cirque-Théâtre d'Elbeuf
Tarif : B
L'assiette de Marie

Pour prendre un verre, dîner ou retrouver les artistes, le Café du Cirque-Théâtre vous accueille les soirs de spectacles.
Réservation conseillée au 02 32 13 10 50.

La presse en parle

"Dans une séquence magnifique et proprement ahurissante, tandis que la bande-son lance My Way, les artistes se mesurent aux forces centrifuges et centripètes.…
Les artistes penchent le corps en avant, cherchant leur équilibre, comme pris dans la tempête. Certains tombent, les autres continuent leur course sautant par dessus les corps effondrés. On est saisi par la puissance des images."
Le Figaro

Tout l'article

Partenariats / Coproductions