Histoire du lieu

 

Une histoire intense

1892 : le Cirque-Théâtre sort de terre
Construction du bâtiment à l’époque où l’industrie textile bat son plein à Elbeuf, surnommée la « Ville aux 100 cheminées » en raison de ses nombreuses usines. Erigé par des entrepreneurs privés, Le Cirque-Théâtre a alors vocation à être un lieu de divertissement où se retrouve la population d’Elbeuf et des environs.

De 1892 à 1942 : la grande époque du Cirque-Théâtre OMNIA
Spectacles de cirque et de music-hall, opérettes, pièces de théâtre, matchs de boxe et de catch, projections de cinéma et aussi meetings politiques enflamment le Cirque-Théâtre. Jean Jaurès y tient une conférence en 1912. La même année, la société OMNIA (du Cinéma Montmartre et Extension) loue le lieu puis en devient propriétaire en 1926. Le Cirque-Théâtre peut alors accueillir jusqu’à 2200 spectateurs.

1942 à 1957 : Le Cinéma Eden
Suite à un incendie, le cinéma d’Elbeuf déménage et prend ses quartiers au Cirque-Théâtre qui se transforme en « salle obscure » : la scène et une partie des gradins sont murés, le dôme est masqué par l’ajout d’un faux plafond suspendu. Devenu une  boîte noire,  le Cinéma Eden peut accueillir 1200 personnes.

1957 à 1995 : activités sociales, sportives et culturelles
La Ville d’Elbeuf fait l’acquisition du Cirque-Théâtre en 1957. Les anciennes écuries, situées à l’arrière du bâtiment et la cage de scène sont transformées : elles voient se développer les activités de la Bourse du travail (future Maison des syndicats) et d’un important club de gym. Dans les années 80, concerts de rock et de jazz, répétitions théâtrales et musicales s’y déroulent ponctuellement. La Ville d’Elbeuf annonce son ambition de rénover le Cirque-Théâtre.

1995 : fermeture du lieu au public
Les conditions de sécurité du lieu devenues insatisfaisantes entraînent sa fermeture.

1996 à 2004 : la flamme du cirque se réveille
La Compagnie Anomalie qui tourne alors le spectacle « Le cri du caméléon » de Josef Nadj, signe une convention de quatre ans avec la Ville d’Elbeuf et se voit attribuer le Cirque-Théâtre comme lieu de résidence. En 1998, il est  inscrit à l’inventaire des Monuments historiques. Puis en 2000, à la veille de « L’année des arts du cirque », les partenaires publics lancent le projet de réhabilitation sur la base d’un projet artistique dédié aux arts du cirque contemporain. L'association Cirque-Théâtre d'Elbeuf voit le jour afin de préfigurer la réouverture du lieu rénové. En tant que « Centre régional des arts du cirque », elle investit le bâtiment comme lieu de résidence pour les compagnies et lieu de formation pour son école de cirque jusqu’à fin 2002. En attendant la réhabilitation du lieu, les spectacles sont accueillis sous chapiteau et dans des salles partenaires.

2004 à 2007 : les travaux
Le lieu est en chantier durant trois ans et demi : la salle de spectacle est rénovée et les arrières reconstruits dans l’esprit du nouveau projet, intégrant une maison des artistes et une salle de répétition, notamment.

2007 : réouverture, la vie reprend de plus belle !
Le Cirque-Théâtre d’Elbeuf rouvre ses portes : il peut accueillir jusqu’à 900 personnes. Devenu Pôle National des arts du cirque en 2011, il développe une activité artistique internationale centrée sur la création, la production, la programmation de spectacles et l’éducation artistique.

Découvrir toutes les galeries photo